Courrier Sport

Tout ce qui tourne autour du sport !

Running

Comment courir le matin ?

comment courir matin

Après une bonne nuit de sommeil, le corps humain se remet des fatigues causées par les activités de la veille. Il dispose d’une fraîcheur physique et intellectuelle qu’il n’a pas en fin de journée, surtout lorsque celle-ci a été particulièrement stressante et pénible. Il existe un réel intérêt de s’entraîner le matin de bonne heure, peu après le lever et avant de partir travailler. Le matin, il fait encore frais, on est détendu et reposé, la température printanière puis estivale est favorable. Sans oublier l’incomparable charme de ce moment de la journée où tout semble s’éveiller, où parcs et jardins semblent vous appartenir. Même si ce n’est pas toujours le plus facile, il suffit de se décider : « j’y vais » !

Avant de partir courir

Réussir son activité physique commence par une préparation adéquate la veille. Il va sans dire que vous devez vous coucher suffisamment tôt. Comme tout le monde, vous serez quelque peu irrité en vous réveillant parce que l’alarme sonne toujours trop tôt, mais restons concentrés, nous avons un objectif. Il est primordial de bien s’hydrater. En effet, courir déshydraté est le meilleur moyen de se blesser ; on ne négligera donc pas ça. Un grand verre d’eau ou une autre boisson non sucrée comme le thé sont indispensables pour cela. Le troisième point très important avant de se lancer dans ces échauffourées est de bien s’échauffer. Tôt le matin, on est un peu « rouillé », alors la notion d’échauffement est d’autant plus importante et doit suivre un rythme progressif. Prenez le temps de marcher, de faire des mouvements et étirements très légers. Cela réveillera vos muscles et articulations. Comme précaution, on pourrait préparer un carré de sucre. Avoir quelque chose de sucré avec soi pour pallier toute sensation d’hypoglycémie est une astuce de grand-mère à ne pas ignorer, surtout quand on commence la course à jeun.

Pendant la course

brassard smartphone courir running matin

Lorsque vous commencez votre course, vous devez embrasser le mouvement. Ne soyez pas brusque, démarrez tout doucement. Ensuite, chacun évolue selon son rythme et il est recommandé de rester dans un certain tempo. Il est également coutume d’écouter de la musique ou la radio en courant. Cela donne l’impression d’avoir un compagnon de course et fait disparaitre un tant soit peu l’ennui causé par la monotonie des mouvements ou du paysage devant vos yeux. Au-delà du fait que la musique influence notre coordination et notre rythme, faire deux choses à la fois renforce la capacité cérébrale en stimulant nos neurotransmetteurs. Pour cela, on se munit généralement de son smartphone. Mais comment ne pas l’abimer avec tous ces mouvements ? La solution tout indiquée est le brassard pour smartphone. Adapté spécialement pour ce genre de situations, il procure une sensation de liberté. En ce qui concerne la taille du parcours, chacun connait ses limites. Ne cherchez toutefois pas à en faire trop le matin. Il ne s’agit aucunement d’une démonstration de force, mais juste de quoi vous mettre de bonne humeur afin de commencer votre journée au top. Soyez donc indulgents.

Après la course

Une fois l’activité terminée, nous vous conseillons de faire des étirements. Une séance d’étirements légers accompagnés de profondes respirations prévient les intenses douleurs post-course et vous permet de terminer au summum de la « zenitude ». Par ailleurs, courir le matin, c’est très bien, mais prévoyez toujours assez de temps pour prendre un petit-déjeuner complet afin de bien récupérer. Considérez cela comme votre récompense personnelle pour l’effort fourni.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

Contact